S'identifier


Mot de pase oublié ?
s'abonner
Professionnels, structures, particuliers
Abonnez-vous!
Dépendance : un chantier sans plan !
Publié le 22/11/2010
partage

tags
édito

Le chantier de la dépendance va s’ouvrir ! Attention, gros travaux en perspective. Les « dépendants » d’aujourd’hui sont priés d’emprunter le chemin des fonds propres, les « dépendants » de demain sont vivement invités à prendre celui de l’assurance privée !



Le 5ème risque, 5ème branche de la sécurité sociale,est annoncé pour 2012, mais avec quels financements? (photo :A.Penna)

Le président de la République avait promis une loi après celle des retraites, là il promet qu’un grand débat public de 6 mois s’ouvrira avant la fin de l’année et qu’à l’automne 2011 le 5ème risque sera crée et inscrit dans le projet de loi de finance de la sécurité sociale pour 2012. Madame Sécu va donc devoir supporter la poussée  d’une nouvelle branche. Personne n’y voit d’inconvénient. Mais quelque soit le calendrier, quelques soient les promesses, une chose est sûre : une seule question est en suspend et au fond une seule compte vraiment, celle du financement.

Prendre en charge la dépendance galopante en raison du vieillissement de la population c’est avant tout définir un financement solide. Et là les idées s’affrontent, s’opposent, mais aucune pour l’instant ne s’impose.

Nouvelle journée de solidarité ? Augmentation de la CSG ? Nouvel impôt ? Nouvelle taxe sur le patrimoine ? Sollicitation accrue des familles ? Recours aux assurances personnelles ? Faites votre choix… Bon, soyons clair, Nicolas Sarkozy n’a pas caché sa préférence pour l’assurance privée. L’idée serait d’imposer à une tranche d’âge de contracter un contrat privé, labellisé par la CNSA et à un coût modéré. Mais quid alors de la solidarité nationale ? De l’égalité d’accès à la prise en charge ? À coup sûr les montées au créneau seront nombreuses.
Le Hic c’est que personne pour l’instant n’a de solution clé en main à proposer qui serait  à la fois réaliste, solidaire, juste, pérenne, et qui ne mettrait en péril ni la sécurité sociale, ni les collectivités locales, ni les personnes dépendantes les plus précaires, ni le budget de l’Etat.

Le chantier va s’ouvrir, c’est acquis. Bon, un chantier on voit à quoi ça ressemble : des consultations, (élus, associations, professionnels, usagers…) des débats, des discours, un projet de loi, des débats parlementaires, des votes, des secondes lectures, et tout ça avant 2012 ? À moins que le chantier, faute de plan de départ, ne s’écroule en route et que de gros bulldozers n’interviennent et ne fassent le ménage en (im)-posant un gros paquet bien ficelé de longue date qui pourrait bien satisfaire les assureurs privés.

Alors ? Est-ce que quelqu’un aurait une solution ?

Cécile Petident

newsletter
facebook