S'identifier


Mot de pase oublié ?
s'abonner
Professionnels, structures, particuliers
Abonnez-vous!
Silence ! On réforme…
Publié le 07/02/2011
partage

tags
édito

La réorganisation des services de l’état avec la RGPP (réforme générale des politiques publiques) commence à montrer une de ses limites : la transparence.



Si vous avez suivi nos différentes publications à propos de la mise en place du SIAO, vous le savez, la rédaction du Canard Social a bien du mal à obtenir des réponses claires de la part des services de l’Etat en Région, DRJSCS en tête. Sans compter l’extraordinaire mauvaise foi des cabinets parisiens du ministère du logement ou encore de la direction générale de la cohésion sociale!  Mais qu’à cela ne tienne, après tout, l’incapacité de tels services à répondre simplement à une question claire est déjà une information en soi.

Le véritable problème est ailleurs, dans ce sentiment étrange que la perte d’autonomie des services se retrouve à tous les étages ! Que l’accès à l’information se dilue dans l’opacité des nouvelles organisations. Que la lente, très lente clarification des nouveaux rouages plombe l’information et que le manque d’huile dans ces mêmes rouages, accentue l’aspect «patine d’époque» de services qui pourtant se réforment afin de gagner en modernité et en efficacité !

Plus personne, ou presque, ne sait qui centralise quelle donnée et n’ose révéler le moindre chiffre, la moindre statistique sans avoir l’aval de la préfecture de Région !! La RGGPP est censée rationaliser l’action de l’Etat, mais pour l’instant, sa lourdeur et sa précipitation n’ont pour effet que de la rendre de plus en plus nébuleuse et inaccessible. Les pouvoirs se concentrent. La presse est priée de ne travailler que sur les thèmes pour lesquels une communication a été mise en place. On a beau faire des efforts, se dire que le chantier est lourd et que des ratés sont compréhensibles, on ne peut s’empêcher de trouver l’ambiance, comment dire... un chouilla inquiétante…

Cécile Petident

newsletter
facebook