S'identifier


Mot de pase oublié ?
s'abonner
Professionnels, structures, particuliers
Abonnez-vous!
A défaut de voir, tout faire pour être vu
Publié le 11/04/2011
partage

tags
édito

Passés maîtres dans l’art de la retouche photo, les aveugles montrent avec autodérision leur vision de l’avenir…



Sur le terrain de l’accessibilité, on connaissait le combat des personnes handicapées et de leurs familles. On identifiait les prises de position des associations comme l’Apajh, on avait en tête aussi le baromètre annuel de l’APF. Mais on ne pensait pas spontanément à la Fédération des aveugles et handicapés visuels de France.

En jouant avec l’image de quelques personnalités politiques, elle fait campagne pour que le pays soit accessible à tous. Son « Tour de France de l’accessibilité » bat son plein en ce moment. Alain Juppé à Bordeaux, Jean-Marc Ayrault à Nantes ou encore Jean-Claude Gaudin à Marseille… Grâce à la magie de Photoshop, les voici affublés de lunettes sombres, de cannes blanches et de chiens guides. Avec cette question en toile de fond : « Faut être qui, aujourd’hui, pour être bien vu ? »

La Fédération des aveugles et handicapés visuels de France (FAF) espère ainsi « convaincre les décideurs et les responsables politiques de la nécessité d’un engagement fort pour relever le défi de 2015 ». La date butoir pour la mise en œuvre des dispositions de la loi de 2005, pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, approche en effet à grand pas. D’après les aveugles, seuls 15 % des lieux publics sont aujourd’hui accessibles. Alors selon eux, pour passer à la vitesse supérieure, il faut changer d’optique !

Frédéric Lossent

newsletter
facebook