S'identifier


Mot de pase oublié ?
s'abonner
Professionnels, structures, particuliers
Abonnez-vous!
Le succès qui appelle une suite
Publié le 25/04/2011
partage

tags
édito

La première Transversale du Canard Social a mobilisé plus de 130 personnes vendredi dernier à Nantes autour du thème : « les financements privés dans l’action sociale ». Une matinée dense en échanges, en rencontres, en débats, qui confirme que le secteur social, fragilisé économiquement, n’est pas prêt de lâcher prise !



Plus de 130 personnes assistaient à la table ronde qui clôturait la matinée (photo :F.Lossent)

« Se rendre compte qu’on est tous dans les mêmes questionnements, c’est à la fois inquiétant et motivant, on se sent moins seuls ! ». Commentaire volé au moment du déjeuner, et tellement juste quant à la nature de cette transversale. Les professionnels qui s’étaient déplacés venaient aussi bien du champ du handicap que de celui de l’hébergement, de la formation, de l’aide à domicile, de l’insertion… Ils étaient directeurs-trices, travailleurs sociaux, administrateurs-trices, bénévoles, représentaient des associations, des collectivités, des CCAS, des fondations… Toute la région était représentée. Bref, ils étaient tous différents mais tous investis dans une grande réflexion autour de la question des financements. Parfois par besoin de survie, parce que  leur structure est au bord du gouffre, en panne totale de moyens économiques, parfois par prévention, parce que l’avenir est déjà marqué par le signe de la rigueur, ou encore par expérience.

Motivés, curieux, impliqués et détendus ! Suffisamment en confiance pour prendre la parole sans retenue, pour confronter ses propres idées, chercher des réponses, pousser dans ses retranchements l’un ou l’autre des intervenants. Les participants ont fait le succès de cette matinée !

Table Ronde Transversale


Le thème retenu, assurément, était le bon ! La question du financement, et celle du recours aux financements privés remuent les consciences. Les échanges ont montré que,  si les questions légitimes liées à l’autonomie, au sens, à la désertion de la puissance publique, ou encore aux risques d’inégalités sont nombreuses et très présentes, la réalité quotidienne impose une forme de pragmatisme. Pour continuer d’innover, pour poursuivre son développement, pour proposer de nouveaux services, il n’y a pas trop à hésiter, et mieux vaut établir une stratégie de recherche de financements. De leurs côtés, entreprises, banques, mutuelles, fondations, affinent leur positionnement. Leurs représentants présents à cette matinée du Canard Social, ont tout fait pour convaincre  le public de leur implication sincère et de leurs propres réflexions : comment sélectionner des dossiers de projets d’action sociale quand son métier premier n’a rien à voir ? Comment convaincre les salariés de l’entreprise que de tels « investissements » ont un sens ? Comment concilier Responsabilité sociale de l’Entreprise et retour d’image ?

Les crayons allaient bon train sur les blocs note du public. Les temps de pause et de déjeuners ont semble-t-il permis à un grand nombre de créer de nouveaux liens. Cette Transversale s’est révélée à la fois informative et conviviale.

Elle n’était que la première, d’autres suivront : les thèmes à mettre en débat ne manquent pas.

Cécile Petident.

newsletter
facebook