S'identifier


Mot de pase oublié ?
s'abonner
Professionnels, structures, particuliers
Abonnez-vous!
« O’Menu », l’offre de restauration nantaise au service des personnes âgées
Publié le 04/04/2012
partage

tags
reportage
EHPAD
Espérance
Nantes

La lutte contre l’isolement des personnes âgées, c’est l’objectif de « O’Menu », la nouvelle offre de restauration inaugurée ce mercredi 4 avril par la ville de Nantes à la résidence Espérance.



À la résidence Espérance, mercredi 4 avril. O'Menu permet la rencontre entre les résidents des EHPAD et les bénéficiaires de l'offre.

Déjeuner à un prix attractif dans l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de son quartier, tel est le mot d’ordre de « O’Menu ». L’offre de restauration de la ville de Nantes, inaugurée ce mercredi, est ouverte aux plus de 60 ans et aux personnes handicapées, sans restriction d’âge, vivant à domicile. Le prix du déjeuner, calculé selon les ressources des personnes, varie de 1,45 à 9,75 euros. « C’est le plus de l’offre. Ce prix attractif participe de la lutte contre l’isolement et contre la précarité », assure Élisabeth Lefranc, conseillère municipale en charge des politiques de solidarité.

« O’Menu » peut aussi être un tremplin vers l’entrée en EHPAD, une immersion dans la collectivité avant de franchir le pas. Pour l’élue nantaise, « il faut nouer un contact au-delà de la simple restauration ». Exemple à la Chézalière, l’une des résidences participant au dispositif « O’Menu » : une personne venant déjeuner peut aussi prendre part, si elle le souhaite, à l’activité matinale.

Un oui spontané

Inauguré à la résidence Espérance, ce nouveau service est le fruit de la collaboration entre la ville de Nantes et douze établissements, dont six municipaux. « Les partenaires ont répondu un oui spontané à la ville », remarque Élisabeth Lefranc. Un oui spontané mais pas surprenant : le dispositif existe déjà dans la plupart des EHPAD. L’intervention de la mairie, jugent les responsables des établissements, permet de mettre au même niveau ce qui était « naturel mais irrégulier ».

D’ici à la rentrée, la ville de Nantes espère réunir plus d’établissements autour de « O’Menu ». Elle devrait alors lancer une plus grande campagne d’information, par courrier, auprès des plus de 75 ans.

Alexandre Blaise

newsletter
facebook